Puzzles & casse-tête en bois gratuits à fabriquer, construire soi-même

Puzzles & casse-tête en bois gratuits à fabriquer, construire soi-même

Les boites à secrets (électroniques et diverses)

Deux vidéos mais une idée nouvelle sur des mécanismes à secret qui utilisent l'électronique qui ne rentrent pas dans les catégories actuelles de classification des casse-tête.

 Cet article déroge au principe non énoncé qui veut que je m'impose d'avoir construit ce que je montre mais présentement je n'ai pas tous les éléments et je ne désespère pas d'y arriver.

 

 Les orientations successives dans l'espace :

 

 

Le système de détection est basé sur une bille et un contacteur "maison" qui détecte l'orientation par contre le programme à implanter dans la mémoire d'un processeur genre PIC (un 12F675) n'est pas très évident à saisir et implanter!

Le détecteur ne pose pas trop de problème mais le petit programme qui accompagne le processeur est montré trop rapidement pour la dernière page et ne peut être intégralement déduit de la vidéo (c'est sans doute volontaire de la part de l'auteur).

Si un lecteur assez doué en programmation électronique peut nous aider à réécrire ce programme nous en serions très reconnaissant.

Le couvercle se libère par l'action d'un électro-aimant qui est activé après exécution d'une combinaison particulière de mouvements prévus dans le programme. Dans le cas présenté cette combinaison est  la succession des chiffres présentés par la face supérieure: 1 3 5 2 4 6.

 

Le tout demande une source d'énergie donnée par un jeu de piles. Il n'est pas dit si une sécurité libère le couvercle quand les piles sont HS.

 

Dans le même esprit mais sur un principe similaire mais pas identique, on toque successivement:

1, 2, 3, 2, 1 fois.

 

Il ne reste plus qu'à combiner les méthodes dans un même cube!

 

 Attention tout de même aux électro-aimants dont les ressorts trop lâches peuvent être frauduleusement sollicités comme dans cette vidéo d'un coffre-fort que l'on ouvre trop facilement:

 

 Un autre système qui n'est pas électronique mais magnétique basé sur une bille qui déplace des aimants puis libère des billes qui relâchent les aimants pour ouvrir:

Les tracés mystérieux sur les faces peuvent contenir des indications sur le parcours de la bille pour la face concernée ou une face contigüe.

 

Les fameuses boîtes japonaises à secrets sont innombrables et remarquables par la  marqueterie dénommée yosegi qui habille les faces et surtout qui cache les parties mobiles ce qui rend la solution indétectable par l'observation des joints. Leurs noms en japonais pour rechercher sur le net:

Hitsumi bako ou  himitsu bako pour les grandes avec de nombreux mouvements (je ne connais pas la ou les différences entre les deux). Ou encore  karakuri pour les petites avec des astuces diverses et variées mais généralement plus simples:

 

 Une boite avec 324 mouvements un record:

Un  site pour s’en procurer si vous n'avez pas la patience pour les faire vous-même.

 

 Mais ce n'est pas une spécialité uniquement japonaise mais aussi hongroise:

 

Ou encore turc:

 

 Les petites boites karakuri dans ce style:

 

 

Un  site de spécialistes japonais, et leur page de vente en ligne.

 

Une  page pour en construire soi-même, et la  page de copain des copeaux sur le même sujet.

et même s'ils sont en pouces, les plans en français de Nicolas.

 

Une vidéo sur la fabrication du yosegi :

 



12/01/2014
3 Poster un commentaire
Ces blogs de Loisirs créatifs pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 72 autres membres